CEE : la quatrième période sera prolongée d’un an

Le Ministère de la Transition écologique a annoncé, ce vendredi 14 juin, que la quatrième période d’obligation des Certificats d’Economie d’Energie (CEE) sera prolongée d’un an, jusqu’en 2021. C’est lors d’une réunion du comité de pilotage du dispositif des CEE que la direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) a partagé l’information aux fournisseurs d’économie d’énergie.

Une période prolongée d’un an

La quatrième période d’obligation devait s’achever fin 2020 mais elle sera donc prolongée d’un an jusqu’en 2021. Cette décision a été transmise à la suite d’une consultation ouverte avec l’ensemble des acteurs du dispositif, dont le Groupe Effy.

Cette prolongation s’accompagne d’un objectif d’économies d’énergie rehaussé. En effet, alors que l’objectif initial était de 1 600 TWhc, le ministère a proposé un objectif de 533 TWch supplémentaire (400 TWhc d’obligation « classique » et de 133 TWhc d’obligation à destination des ménages en situation de précarité énergétique).

Cette décision devrait être présentée au Conseil supérieur de l’énergie le 4 juillet dans un décret puis en septembre lors du Conseil d’Etat.

Concrètement, que signifie cette prolongation ?

La prolongation des CEE concerne toutes les personnes engagées dans la rénovation énergétique de leur logement puisque cette prolongation signifie également le maintien des aides à la rénovation comme la Prime QuelleEnergie ou les aides de l’ANAH. Par la même occasion, le gouvernement a précisé que les dispositifs « coup de pouce », à l’origine des offres isolation et PAC à 1 € feront l’objet d’un bilan établi d’ici mi-2020 et seront certainement prolongés jusqu’en 2021. En renforçant ces programmes, les nouveaux objectifs pourront être atteints pour fin 2021.

La cinquième période d’obligation

Si le Comité de pilotage du dispositif des CEE a été l’occasion d’annoncer la prolongation de la quatrième période, il a aussi permis d’anticiper sur les prochaines périodes d’obligation. Il a été annoncé un meilleur encadrement des délégataires de CEE et notamment une identification des délégataires qui s’engagent dans une démarche de qualité et assemblent les aides publiques pour simplifier leur accès sur le marché de la rénovation énergétique.

Être informé!

S'inscrire aux Newsletters